Accueil forums

Forum général (tout sujet)
Discussions de comptoir
Café littéraire
Le patois Ch'ti
Le Nord-Pas-de-Calais
Les mineurs et la mine
Légendes et contes
Recettes de cuisine
Histoires drôles
Demandes de traductions
Webmaster à votre écoute

Livre d'Or

Les mineurs et la mine
Sujet :Le centenaire de la plus grande catastrophe humaine.
Piegan13/03/2006 10:50
Je suis indigné que les médias n'est pas relayé plus que cela le centenaire de la plus grande catastrophe humaine de France.

Le chiffre de 1090 pour certain, 1100 voir 1111 pour d'autres, personnes n'as pu établir un chiffre avec certitude,car apparemment les choses ont étés bâclé, au nom des intérêts financiers, la valeur humaine était relégué au dernier plan.

j'ai vécu 22 ans à Billy-Montigny l'une des villes les plus touchées, une tante qui habitait Fouquières lès Lens après la catastrophe est devenue incohérente (pour ne pas employer un autre mot) de temps en temps elle vous regardez et disait "t'sais tiot y sont déquindus tout blanc y sont r'monté tout noir" car il faut savoir qu'une personne qui a subi un coup de grisou, sa peau est incrusté de charbon et de querelle, elle répétait cela une bonne dizaine de fois cette tante avait perdu son mari ses cinq fils deux cousins germains.

Par contre j'ai eu l'immense chance de connaître le Père Danglo l'un des derniers survivants de cette catastrophe et qui vous en aurai parler mieux que je ne pourrai jamais le faire de toutes les controverse au sujet de la légion d'honneur des interviews de l'époque de certain qui se sont fait passer pour des héros devant les médias

Mon grand-père était " Bout'feux " et il m'en racontai des belles histoires, il est parti trop vite avec la silicose, comme beaucoup d'autres.

J'ai eu la chance et l'honneur de travailler pour la sécurité des mineurs et de les côtoyer à longueur de journée, des personnes humbles, effacés, insensible à la douleur physique, d'un courage exemplaire, qui se préoccupé du lendemain pour leur famille et non pas pour eux.

J'ai une très grande estime et un profond respect pour toutes ces personnes qui ont eu le courage de descendre " Chapeau bas "
galibot13/03/2006 19:43
cher piegan


je suis touché de ton commentaire sur mon poême l'homme qui ne voulait pas mourir
je suis un ancien mineur du 5 ouest de sallaumines je n'ai que travaillé 5 années au fond ; mais je garde au plus profond de moi cette expèrience enrichissante.
la vie m'a menée vers d'autre fonctions et horizons car le courage d'avoir travaillé au fond m'a beaucoup aidé a me battre d'avantage pour trouver une situation ailleurs que dans mon coron
il faut admettre que beaucoup de mineurs etaient intelligents , seulement victime d'une certaine pauvreté les obligeants a descendre .
je suis actuellement directeur d'une entreprise de services de 300 employés en suisse a genève
merci pour ne pas oublier tes racines
galibot13/03/2006 19:43
cher piegan


je suis touché de ton commentaire sur mon poême l'homme qui ne voulait pas mourir
je suis un ancien mineur du 5 ouest de sallaumines je n'ai que travaillé 5 années au fond ; mais je garde au plus profond de moi cette expèrience enrichissante.
la vie m'a menée vers d'autre fonctions et horizons car le courage d'avoir travaillé au fond m'a beaucoup aidé a me battre d'avantage pour trouver une situation ailleurs que dans mon coron
il faut admettre que beaucoup de mineurs etaient intelligents , seulement victime d'une certaine pauvreté les obligeants a descendre .
je suis actuellement directeur d'une entreprise de services de 300 employés en suisse a genève
merci pour ne pas oublier tes racines
galibot17/03/2006 18:51
allez voir mes poésies sur les mineurs

Retour au forum

Utilisateur

Mot de passe


S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Google

Connaissez-vous
cette histoire ?
Avis médical
Cafougnette demande au médecin : - Alors Docteur ? Vos croyez que j'dos m'faire opérer ? - Ouais, mais ch'est pas grafe ! Ch'n'est qu'inne tiote op...............
Accéder à l'histoire