Le Pas-de-Calais
Le Nord
La cuisine

Acq
Béthune
Bruay-La-Buissière
Haillicourt
Mont-Saint-Eloi

Livre d'Or

Bruay-La-Buissière ( 62700 )
Page 2/5

     «En 1127, Robert, évêque d'Arras, confirme au prieuré de Saint-Pierre d'Abbeville la propriété de l'autel de BRUAY dont Evrard de Houdain .s'était emparé. La possession de l'autel de BRUAY demeure accordée à l'évêché d'Arras, en 1152, par le pape Eugène III ».
     Au début du XIIIème siècle, divers fiefs (1) partagent le territoire de Bruay , l'un des plus importants appartient aux seigneurs de Béthune qui s'efforcent, tour à tour, de grouper leurs propriétés autour de leur domaine propre. C'est ainsi que, de 1202 à 1224, plusieurs actes mentionnent des échanges de rentes, prélevées à BRUAY, entre les successifs a seigneurs de Béthune et de Bruay » et d'autres feudataires (2).
     On y relève les indications et les noms suivants :
  • en 1202, Quesnes de Béthune vend une rente qu'il percevait à Bruay de son frère Guillaume, seigneur de Béthune ;
  • en 1218, Daniel, seigneur de Béthune, cède plusieurs rentes prélevées à Bruay ;
  • en janvier 1221, le même Daniel confirme la dotation d'une chapelle, fondée à La Buissière par son grand-père Robert Le Roux, seigneur de Béthune et de Bruay ,
  • en 1224, le sire Daniel achète à Guillaume de Kaieu, seigneur de Carenthy, tout ce qu'il possède à Bruay.
     Les comtes de Flandre deviennent ensuite propriétaires de la plus grande partie de ces domaines jusqu'en1254. A cette date, Mahaut, dame de Béthune et femme de noble homme Guy, Comte de Flandre», cède, pour paiement les biens d'une dette, à Simon le Petit, citoyen d'Arras, qu'elle possède à Bruay.
     D'autre part, en 1272, Robert, fils aîné du Comte de Flandre, sire de Béthune, assigne aux échevins de cette ville ses quatre villes de Béthune, La Gorgue, Richebourg et Bruay, en garantie d'une somme qu'il leur doit ; il renouvelle cet engagement en 1280 et 1295.
     Au début du XIVème siècle, Philippe Le Bel, à la suite de sa victoire sur les Flamands à Mons-en-Pévèle (1304), reprend la Flandre. De ce fait BRUAY se trouve bientôt rattaché à l'Artois puis à la Bourgogne.
Le seigneur de Béthune reste toujours le feudataire le plus important d'abord, par Dame Mahaut, Comtesse d'Artois par la mort de son oncle en 1302 et qui avait épousé Othon IV, Comte de Bourgogne.
     Après la mort dramatique de la Comtesse Mahaut, due certainement à une empoisonneuse, Jeanne de Divion l'Artois échoit à sa petite-fille Jeanne, mariée à Eudes IV, Duc de Bourgogne.


Blason


Beffroi de Béthune